Réduire les charges de copropriété : quel syndic choisir ?

Les honoraires d’un syndic professionnel peuvent aller de 150 à 200 euros par copropriétaire. Le tarif varie bien sûr en fonction de l’importance de la copropriété et de l’ensemble des prestations. Dans tous les cas, il peut être plus intéressant d’opter pour la gestion autonome de la copropriété. La désignation d’un syndic bénévole s’avère être une des meilleures solutions.

A lire en complément : Les bonnes raisons d’investir dans des SCPI

Syndic bénévole : pour une gestion autonome de la copropriété

Le rôle de syndic de propriété est souvent délégué à un syndic professionnel. Bien que tous les syndics ne soient pas à mettre dans le même sac, force est de constater que ce choix est particulièrement onéreux. Une des meilleures alternatives pour réduire les charges de copropriété c’est de désigner un syndic bénévole. Le syndic bénévole peut également proposer ses services et soumettre sa suggestion aux autres copropriétaires.

La gestion d’une copropriété par un syndic bénévole présente plusieurs avantages.

A voir aussi : Achat d’une maison sur plan : les critères à prendre en compte

Le premier avantage est économique

Il est possible de faire des économies sur les charges de copropriété en optant pour un syndic bénévole, et pas des moindres. On parvient à réduire les charges jusqu’à moins 40%. Le syndic bénévole étant lui-même un copropriétaire, il est plus concerné par la gestion de la copropriété. Mais surtout, sa prestation n’est pas aussi onéreuse que les honoraires d’un syndic professionnel.

Une meilleure réactivité du syndic bénévole

Un syndic professionnel gère souvent plusieurs copropriétés en même temps. Le syndic bénévole ne s’occupe généralement que d’une seule copropriété. La copropriété en question est souvent constituée d’un nombre réduit de lots. De toute évidence, l’on peut présumer que le syndic bénévole est plus disponible, attentif et réactif vis-à-vis des affaires de la copropriété.

Les tâches du syndic bénévole sont facilitées

Le syndic bénévole prend en charge toutes les tâches qui incombent au syndic professionnel. Entre la gestion administrative et financière de la copropriété, les imprévus et la préparation des AG…les missions du syndic bénévole sont nombreuses. Mais, des logiciels de gestion de copropriété comme Coprolib’ fluidifient l’ensemble de ces tâches. Par ailleurs, le syndic bénévole peut bénéficier d’un service d’accompagnement le temps de s’accoutumer aux responsabilités de son poste.

Le syndic coopératif : une autre alternative au syndic professionnel

Pour les petites copropriétés, il est tout à fait possible de se passer des services onéreux d’un syndic professionnel. Un service cher payé qui ne garantit pas toujours ni la bonne gestion ni la sécurité de la copropriété. Bien sûr, il existe des agences qui mettent un point d’honneur à honorer leur contrat et agir pour le bien des copropriétés se trouvant sous leur gérance. Si un syndicat de copropriété veut passer à la gestion autonome, il peut également choisir le syndic coopératif.

Il est à noter qu’un syndic bénévole peut parfaitement collaborer avec les autres copropriétaires en déléguant certaines tâches à ces derniers. Par ailleurs, les logiciels de gestion de copropriété actuels, à l’instar de Coprolib’, permettent une collaboration fluide et transparente. Le syndic coopératif dispose quant à lui d’une structure. Cette forme de syndic nécessite la nomination d’un président et d’un contrôleur des comptes.

ARTICLES LIÉS