Pourquoi il est important de souscrire une mutuelle pour votre chien ?

L’assurance pour animaux est facultative, tout comme notre mutuelle. Cependant, même si elle n’est pas obligatoire, elle est vivement conseillée. Effectivement, cette couverture permet de pouvoir profiter d’un remboursement total ou partiel des frais de vétérinaire. Cela est surtout une aubaine lorsque ces frais sont liés à des actes chirurgicaux après un accident, voire, un traitement spécifique pour soigner une maladie classique. Attention, les maladies congénitales et héréditaires ne sont pas prises en charge par les mutuelles ou assurances animaux.

Comment fonctionne une assurance pour animaux ?

Comme vous le savez, certaines dépenses peuvent impacter de manière considérable votre budget. Selon votre compagnie d’assurance et la formule choisie, les prestations vétérinaires prises en charge ainsi que le niveau des remboursements diffèrent. Avant toute prise en charge des frais, un délai de carence est imposé. Cette mutuelle est valable un an et peut être reconduite automatiquement. Toutefois, la loi Chatel s’applique également sur les assurances pour animaux. Ainsi, vous aurez la possibilité de résilier votre contrat si vous le souhaitez. Néanmoins, il faudra faire la démarche entre 3 mois et 15 jours, avant la date limite de résiliation. Quoi qu’il en soit, cette mutuelle peut être comparée à celle des humains, même si le tiers payant n’est pas pratiqué. Certains assureurs vous font profiter d’une carte prépayée pour éviter d’avancer l’argent. A contrario, vous devrez payer la totalité des frais vétérinaire pour vous faire rembourser. Vous obtiendrez, après avoir transmis la feuille de soin et la facture, le remboursement partiel ou total des dépenses, selon la garantie souscrite dans votre contrat. Le remboursement s’effectue par virement bancaire. 

Lire également : Tout savoir sur l’assurance vie luxembourgeoise

Quelques critères à considérer avant de souscrire

Il existe un grand nombre de compagnies d’assurance pouvant assurer votre compagnon, mais avant de la choisir, vous devez prendre en considération différents éléments, notamment : 

  • le niveau de remboursement,
  • le montant de la cotisation,
  • les actes pris en charge,
  • si l’animal est assuré à vie ou pour une durée déterminée,
  • les conditions particulières mentionnées dans le contrat.

Pour beaucoup, l’assurance n’est pas nécessaire. Pourtant, pour garder votre compagnon en bonne santé et lui offrir les soins qu’il mérite, surtout dans les cas d’urgence, elle peut vraiment s’avérer utile. Grâce à cette couverture santé, les vaccins, les soins liés à une maladie, radios, examens pourront être pris en charge à 100 %, selon les modalités acceptées. Certaines assurances animalières exigent que l’animal soit âgé d’au moins 3 mois et qu’il ait moins de 8 ans pour adhérer. Il faudra également qu’il soit identifiable par puce ou par tatouage. Ses premiers vaccins doivent être faits. Afin de profiter de tarifs avantageux, mieux vaut souscrire une assurance, lorsque le chien est jeune. 

A découvrir également : Installation d'un spa gonflable : pourquoi l'assurer ?

Des garanties supplémentaires

Certaines assurances peuvent inclure certains services pouvant être intéressants :

  • La responsabilité civile : cette couverture est présente dans votre contrat habitation. Elle prend en charge les dommages causés par votre animal.
  • La garantie décès : cette option peut vous être proposée. Elle permet de recevoir une indemnité forfaitaire en cas de décès prématuré de votre compagnon, soit par accident, soit par maladie.
  • Les frais de crémation : prise en charge en partie ou en totalité des frais engendrés par les services vétérinaires.
  • Les frais de pension : votre boule de poils pourra être placée si vous devez être hospitalisé. Les frais liés à sa garde seront pris en charge.

ARTICLES LIÉS