Quels sont les critères ESG 

De façon générale, le sigle ESG désigne l’ensemble Environnemental, Social et de bonne Gouvernance. Il est utilisé pour analyser et évaluer les enjeux de long terme dans la stratégie des entreprises et leur développement durable. Il permet aussi la structuration des performances financières des entreprises. Quelle est alors l’importance de ces trois critères dans le processus d’investissement durable ?

À quoi servent les critères environnementaux ?

Comme on peut le comprendre, ils servent à mesurer l’impact direct ou indirect des activités effectuées par les entreprises sur l’environnement. Cette mesure se fait particulièrement par rapport à l’émission des gaz à effet de serre c’est-à-dire le CO2. Les critères environnementaux prennent en compte la consommation d’électricité et le recyclage des déchets. C’est sans oublier les critères tels que le respect de la biodiversité et la prévention des risques liés à la marée noire, à la contamination des nappes phréatiques et aux déjections toxiques.

A lire aussi : Comment choisir une couleur pour un logo

Que comprendre des critères sociaux ?

Relatifs à la société, ces critères se réfèrent aussi à l’impact direct ou indirect de l’activité d’une entreprise sur l’ensemble constitué par les collaborateurs, les clients, les fournisseurs, les syndicats et les communautés locales. Les conséquences rejaillissent alors sur les valeurs universelles, dont les droits humains et les normes internationales du travail, qui sont dès lors affectées. Il s’agit principalement de la qualité du dialogue social au sein des entreprises, du taux de représentation des hommes et des femmes, de l’emploi des personnes handicapées et de la formation des salariés.

Qu’en est-il des critères de gouvernance ?

Classés en dernière position, ces critères ne sont pas assez reconnus. Néanmoins, ils s’intéressent à la gestion de l’entreprise, de même que la façon dont elle est administrée et contrôlée. Il prend aussi en compte le rôle des actionnaires, la féminisation, l’indépendance des conseils d’administration et sa direction. Ce critère s’occupe aussi de la transparence de la rémunération des dirigeants, de la lutte contre la corruption et de la vérification des comptes.

A voir aussi : Comment monter une opération de street marketing ?

En effet, l’adoption de l’angle ESG est d’une grande efficacité pour les entreprises. Ancrée dans cette vision, bien de sociétés françaises ont positivement constaté l’amélioration de leur reporting extra financier.

Les impacts des critères ESG dans les placements financiers

En misant sur les avantages des critères ESG qui servent à créer durablement de la valeur, nombre d’entreprises optent pour cette approche. Ainsi, avant d’effectuer un placement financier, les épargnants accordent une place importante aux impacts environnementaux et sociaux avant toute décision de placement. Les études ont d’ailleurs démontré qu’en s’alignant sur ces critères, les entreprises sont moins soumises aux échecs financiers. Cette façon de procéder leur permet en effet d’éviter de s’exposer aux risques et de devenir plus performantes sur le plan financier. Cependant, il leur revient de prendre plus de précautions. C’est pourquoi elles doivent bien évaluer leur stratégie de placement pour ne pas subir les dégâts relatifs à la classification ESG.

Il faut dire que les critères ESG varient d’une compagnie à une autre. Ainsi donc, elles doivent se baser sur leur propre méthodologie et indicateur de mesure avant de s’engager dans les investissements ESG.

ARTICLES LIÉS