3 avantages liés à l’ouverture d’un compte joint 

L’ouverture d’un compte bancaire se réalise souvent de façon individuelle. Cependant, vous disposez de la possibilité de créer un compte joint avec votre partenaire, un ami ou un proche. C’est un compte qui présente plusieurs avantages et son fonctionnement en témoigne. Dans cet article, nous allons vous présenter quelques atouts liés à l’ouverture d’un compte joint.

1-Un compte joint pour les charges du couple

Avant d’ouvrir un compte tenu par deux ou plusieurs cotitulaires, vous devez bien mûrir votre décision. En effet, le compte joint reste une création économique très utile pour les personnes qui partagent ensemble un quotidien et des objectifs communs. Pour les couples, l’ouverture d’un compte joint reste l’opportunité pour maximiser les gains des partenaires.
Les deux peuvent décider de mettre ensemble leurs économies afin de constituer un compte joint épargne. Cela pourra servir à financer les charges du couple, à réaliser les projets et les activités qui entrent dans le cadre de l’épanouissement de leur relation. La vie commune est marquée par plusieurs péripéties. Le compte joint permet de subvenir aux besoins et couvre parfaitement les imprévus qui surviennent dans le quotidien des partenaires.
Le compte joint témoigne également de l’amour et de l’attachement que les partenaires nourrissent l’un pour l’autre.

A lire également : Notre avis sur Floa bank

2-Un compte joint pour toute une famille

Si vous ne le savez pas, vous pouvez ouvrir un compte bancaire au nom de plusieurs cotitulaires d’une même famille. En plus des parents, le compte joint peut profiter à leurs enfants. Selon ce que prévoit la législation et suivant le plafond accepté par chaque banque, votre compte joint peut enregistrer 4, 6 ou plusieurs cotitulaires.
C’est une option qui permet de centraliser les économies d’une famille. Vous n’avez plus besoin de multiplier les démarches autant de fois qu’un membre voudra créer un compte. Le compte joint permet à tous de financer les activités et les projets de la famille. Contrairement aux idées reçues, ce type de compte n’expose pas à la faillite sauf si une mésentente et une mauvaise gestion des finances sont relevées.
Vous disposez de la possibilité d’ouvrir un compte joint avec une personne de votre famille collatérale à savoir une tante, un oncle, un cousin, une cousine, etc. Tout dépend des relations qui vous lient à la personne du cotitulaire.

3-L’autonomie de chaque cotitulaire

Dans la gestion du compte joint, chaque cotitulaire dispose d’une certaine autonomie. Cette dernière est exercée néanmoins dans la bonne foi et pour le bien de tous les autres. En effet, comme le compte joint est souvent créé pour gérer les dépenses communes telles que le loyer, les frais d’écolage, les emplettes, les abonnements mensuels, etc., chaque cotitulaire peut utiliser le compte comme s’il était seul.
Ainsi, il peut effectuer un virement, émettre un chèque, planifier un prélèvement, effectuer un retrait ou un paiement avec sa carte. Tout ceci, sans l’avis de l’autre cotitulaire. Pour cela, la banque octroie à chaque cotitulaire une carte bancaire personnelle avec un code secret lui permettant de réaliser les opérations de paiement.
C’est un atout qui peut paraître un frein ou une ouverture à la mauvaise gestion d’un cotitulaire. Cependant, le compte joint nécessite une grande confiance entre les cotitulaires pour éviter les situations malencontreuses.

A découvrir également : Comment arrêter une procédure de saisie de compte bancaire ?

ARTICLES LIÉS