Statut freelance vs portage salarial : quels avantages sociaux ?

Statut de freelance vs portage salarial, voilà un sujet récurrent qui demande réflexion pour connaître les différences et les points communs, notamment dans le domaine des avantages sociaux. En effet, certaines personnes hésitent à se lancer comme indépendant avec un statut de freelance pour le manque d’avantages sociaux (mutuelle, chômage, etc.). Mais alors quelles sont ces différences ? Et, que faut-il retenir sur ce point pour faire le bon choix entre ces deux systèmes pour trouver celui qui vous correspond le plus ?

Freelance vs portage salarial : les différences sociales

En freelance, la personne indépendante ne bénéficie pas de certains avantages sociaux qu’il est possible de connaître en salarié comme le précise Cegelem. En effet, celle-ci ne cotise pas pour percevoir les allocations chômage. Ainsi, si elle se retrouve à un moment donné sans contrat, elle ne peut pas prétendre aux allocations. Au contraire, avec le portage salarial, la personne portée touche une rémunération et elle perçoit des fiches de paie. Grâce à ces dernières, elle cotise pour le chômage en cas d’arrêt de son activité professionnelle.

A découvrir également : Qu'est-ce qu'un bitcoin ?

Toutefois, pour bien différencier freelance vs portage salarial, il faut aussi noter que la personne en freelance ne bénéficie pas d’une mutuelle ou encore de la sécurité sociale du régime classique. Elle est sous un régime particulier et elle doit s’acquitter des frais de mutuelle en plus, si elle souhaite en avoir une. En portage salarial, ces avantages sont identiques à ceux des personnes salariées. De cette façon, les risques supportés par la personne indépendante, mais en portage salarial sont moindres.

Elle peut aussi bénéficier d’une assurance responsabilité civile professionnelle grâce à la société de portage salarial. Ces éléments viennent totalement sécuriser son activité professionnelle pour éviter de lui faire supporter les risques d’une activité en freelance. Son patrimoine personnel est aussi totalement préservé lorsqu’elle passe par le portage salarial, contrairement au statut de freelance. Retrouvez des informations utiles dans le domaine des assurances via le site magazine-assurance.fr.

A lire également : Qu'est-ce qu'une assurance VTC ?

Quelles sont les personnes concernées par le portage salarial ?

Pour réussir le match freelance vs portage salarial, il faut aussi connaître les personnes qui peuvent prétendre au portage salarial. La liste est plutôt longue et elle n’est pas exhaustive ici. Ce sont des exemples qui peuvent parler à la plupart des personnes concernées.

  • Une personne qui souhaite lancer son activité professionnelle en tant qu’autoentrepreneur pour la souplesse du système. Celle-ci peut alors devenir freelance. Toutefois, si elle souhaite se délester des démarches administratives et avoir une sécurité au niveau de sa rémunération mensuelle et l’assurance de percevoir des avantages sociaux, elle peut aussi passer par le portage salarial auprès d’une société spécialisée dans le domaine. Il faut alors faire la balance freelance vs portage salarial.
  • Une personne à la retraite qui souhaite mettre son expérience au profit d’une entreprise peut faire le choix de profiter des avantages sociaux proposé par le portage salarial.
  • Un consultant expert dans un domaine particulier peut avoir envie d’aider d’autres structures à l’international. Dans ce cas, la société de portage est aussi intéressante pour lui permettre de profiter des avantages sociaux. Ces derniers ne seront pas automatiques avec un statut de freelance. Il faut en avoir conscience pour faire le bon choix sans se tromper.

C’est aussi le cas pour une personne qui souhaite être formateur. La société de portage salarial peut alors lui permettre d’avoir un numéro de formation pour lancer son activité en toute sécurité juridique. Ainsi, il est possible de comparer freelance vs portage salarial avec des situations concrètes pour réussir à faire parfaitement la distinction, notamment au niveau de la sécurité juridique et des avantages sociaux que ces deux possibilités offrent.

Quels sont les textes juridiques qui encadrent le portage salarial ?

Plusieurs textes législatifs encadrent précisément le portage salarial. Ces derniers permettent de faire clairement la distinction freelance vs portage salarial.

Dans un premier temps, il faut se pencher sur la loi sur la modernisation du travail du 25 juin 2008. Elle donne alors une première définition du portage salarial comme étant « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de la prestation chez le client par l’entreprise de portage. Celle-ci est donnée par l’article L.1251-64 de l’époque.

Le cadre juridique est ensuite apporté par l’accord relatif au portage salarial du 24 juin 2010 pour définir freelance vs portage salarial. Cet accord donne notamment, un seuil de rémunération minimal pour les cadres et les non-cadres. Il faut attendre enfin l’ordonnance du 2 avril 2015 pour obtenir une véritable sécurité sur ce système comme le précise le site legifrance.gouv.fr. Le portage salarial est aussi étendu à plus de personnes. Cette ordonnance est précisée via la mise en place du décret du 30 décembre 2015.

Ainsi, freelance vs portage salarial est une véritable question à se poser pour ceux qui souhaitent se lancer. Il faut pouvoir peser les avantages et les inconvénients des deux modèles pour trouver celui qui colle le plus à ses besoins et à son propre fonctionnement pour réussir à s’épanouir dans son activité professionnelle.

ARTICLES LIÉS