Qui peut assister à une réunion du conseil syndical ?

Le Conseil syndical est un acteur clé dans le bon fonctionnement d’une copropriété. Cet organisme est garant de ses intérêts et a pour rôle de conseiller le fiduciaire, mais aussi de superviser. Il est l’interlocuteur privilégié des copropriétaires s’ils ont des questions ou des commentaires à soumettre au syndic.

A lire également : Pourquoi louer une nacelle pour vos prochains travaux ?

Conseil syndical de copropriété : assistance, conseil et contrôle

Diplomate et disponible, le Conseil syndical est avant tout un intermédiaire entre les copropriétaires et le fiduciaire de la copropriété. Cependant, il travaille également en étroite collaboration avec le fiduciaire  : il le soutient dans ses fonctions et contrôle sa gestion.

A lire aussi : Le retour des locations meublées à Bordeaux : une opportunité

Le Conseil syndical facilite le dialogue entre les copropriétaires et le fiduciaire

Une question ou un commentaire à l’adresse du syndic ? Pour modifier le nombre de Pour limiter les interlocuteurs, il est préférable de se tourner vers le conseil syndical, qui alerte le syndic. Les copropriétaires peuvent également demander de l’aide au Conseil s’ils constatent des erreurs dans les documents fournis par le syndic (appel à honoraires, rajustement annuel des dépenses, etc.) ou s’ils ont des difficultés à comprendre le fonctionnement des condominiums.

D’ autre part, il n’appartient pas au Conseil syndical de s’occuper des problèmes de voisinage.

Le Conseil syndical supervise et soutient la gestion du syndic

Idéalement, le conseil syndical travaille main dans la main avec le syndic . Ce dernier doit se consulter sur toutes les questions liées au syndicat, par exemple lors de la signature d’un contrat dont le montant dépasse un certain plafond (fixé lors d’une AG). D’un autre côté, le Les administrateurs et le Conseil syndical définissent l’ordre du jour de l’assemblée générale, et le Conseil veille également à la bonne gestion du syndic et à l’exécution des décisions prises lors des réunions. En tant que tel, il peut examiner tous les documents d’intérêt pour le syndicat (comptabilité, conversion ou création du budget prévisionnel).

Qui est le conseil syndical ?

Le Conseil syndical est un organe indépendant du fiduciaire de la copropriété . Ses membres sont élus par le syndicat des copropriétaires. La nomination d’un président permet de rationaliser son fonctionnement.

Qui sont les membres du Conseil syndical ?

Le conseil syndical est composé de copropriétaires volontaires qui ne sont pas autorisés à avoir une relation familiale ou professionnelle avec le syndic, de sorte que les deux organes puissent être bien séparés les uns des autres. sont indépendants. Le nombre de conseillers peut être déterminé par les statuts de la copropriété. Bien sûr, cela dépend de la taille du complexe résidentiel. Pour être admissible au conseil syndical, tout ce que vous devez faire est :

  • propriétaires dans le bâtiment ;
  • ou marié ou passe avec un propriétaire ;
  • ou représentant légal d’un propriétaire ;
  • ou un accordéeur ou un acheteur ;
  • ou éternuer.

Élection du Conseil syndical et du président du Conseil syndical

Le choix des conseillers syndicaux aura lieu lors de l’assemblée générale de la copropriété. Les candidats sont élus à la majorité absolue de tous les copropriétaires pour un mandat renouvelable pouvant aller jusqu’à trois ans. Si aucun copropriétaire n’est candidat ou qu’il n’y a pas de majorité, un juge peut nommer les membres du conseil. L’Assemblée générale peut également voter sur une résolution : avec laquelle elle s’abstient de créer un conseil syndical. Il s’expose ensuite à une gestion plus complexe de la copropriété. Cette décision doit être prise à la double majorité de l’article 26.

Le PDG, interlocuteur du syndic, est nommé par le conseil syndical — sans AG. En particulier, elle peut convoquer l’assemblée générale en cas de défaillance du syndic .

Comment fonctionne le Conseil syndical

Les règles régissant les travaux du Conseil syndical sont généralement fixées par le règlement sur la copropriété. Si tel n’est pas le cas, l’assemblée générale annuelle peut l’indiquer. Pour être aussi efficace que possible , le Conseil d’administration peut être assisté par des spécialistes (architecte, ingénieur, etc.) .

Le Conseil syndical peut être assisté par des experts

Le Conseil syndical examine parfois des documents complexes et peut nécessiter un avis d’expert. Il peut alors demander l’aide de tous les professionnels nécessaires pour mieux comprendre les dossiers. Les honoraires de ces experts sont inclus dans les charges communes en général.

Lors de l’assemblée générale annuelle de la copropriété, le Conseil syndical rend compte de ses actions et commentaires , bien que ses responsabilités ne puissent pas survenir. Les dépenses engagées dans le cadre de leur mission seront remboursées aux conseillers syndicaux.

La réunion du Conseil syndical : avant et après l’Assemblée Générale

La réunion du Conseil syndical n’est obligatoire qu’avant l’assemblée générale, c’est-à-dire une fois par an. A cette occasion, le Conseil a établi l’ordre du jour et établi le budget avec le fiduciaire . Cependant, une réunion après chaque réunion est fortement recommandée afin d’optimiser l’organisation du travail qui sera effectué conformément à la les débats ont fait l’objet d’un vote.

D’ autre part , le Conseil syndical est libre de se réunir aussi souvent que nécessaire sans avoir à appeler le syndic. Lors de ces réunions, les copropriétaires ayant des connaissances sur des sujets spécifiques sont les bienvenus.

Syndicone

ARTICLES LIÉS