Médecin spécialiste : le point sur le remboursement des consultations

Les mutuelles et la Sécurité sociale contribuent au remboursement des frais de consultation. Toutefois, en raison des nombreuses contraintes entourant ces dispositifs, il n’est pas toujours évident de connaître la conduite à tenir. Est-il nécessaire de souscrire à une mutuelle ? La Sécurité sociale est-elle suffisante ? Cet article fait le point.

Un comparateur d’assurances pour faire le bon choix

En principe, l’Assurance maladie prend en compte environ 70 % des frais de consultation d’un malade. Mais ce remboursement n’est possible que lorsque le patient fait appel à son médecin traitant (parcours de soin coordonné) et que ledit médecin souscrit à l’un des secteurs de facturation établis. Il pourra également bénéficier de ce remboursement si son médecin l’oriente vers un spécialiste.

A lire aussi : Découvrez les meilleurs moyens de paiement sur les établissements de jeu en ligne

Toutefois, le remboursement par l’Assurance maladie est impossible si le patient décide de recourir directement à un spécialiste sans avis préalable de son médecin traitant. À moins de disposer d’une mutuelle, le patient devra payer la totalité de sa consultation. Cela dit, il est vivement conseillé d’utiliser un comparateur d’assurances comme konpare.fr pour faire le meilleur choix de mutuelle santé possible.

Heureusement, il existe une liste exhaustive de spécialités susceptibles d’offrir un remboursement. Il s’agit de :

Lire également : Broker Forex : les tops sites pour trader le forex en 2021

  • de la gynécologie,
  • de l’ophtalmologie,
  • de la psychiatrie,
  • de la neuropsychiatrie,
  • et de la stomatologie.

Mais attention, bien que cette liste établisse les spécialités qui peuvent entraîner un remboursement, il existe une liste précise des services fournis. Il faudra donc s’assurer des services remboursés avant toute initiative.

mutuelle santé

La mutuelle : la solution complémentaire

Comme vous l’aurez compris, à moins de faire appel à son médecin traitant ou à l’un des spécialistes précédemment cités, il est impossible de bénéficier d’un remboursement de l’Assurance maladie. Dans ce cas, il est préférable de souscrire une mutuelle.

D’ailleurs, quand bien même le patient bénéficierait de l’Assurance maladie, elle ne couvre que 70 % des frais de consultations. Il est donc de toute façon nécessaire de souscrire une mutuelle qui prend en compte les 30 % restants.

Évidemment, le montant du remboursement dépendra du taux de couverture. Pour en bénéficier, il faudra apporter les preuves de la consultation et entamer une procédure. Il est aussi possible de bénéficier d’un remboursement automatique. Il faudra à cet effet lier le complémentaire santé à l’Assurance maladie à travers le système NOÉMIE qui transmet les informations de la sécurité sociale aux mutuelles.

Comment choisir sa mutuelle santé ?

De toute évidence, les mutuelles santé représentent une alternative intéressante pour les patients. Mais en raison des nombreuses assurances disponibles sur le marché, il est nécessaire de faire attention à certains éléments.

Il s’agit de la réputation de la mutuelle et de sa capacité de remboursement. Il faudra aussi vérifier les clauses de révision des tarifs pour éviter l’explosion des primes annuelles. De même, il est conseillé de négocier les délais de carence qui pourraient impacter la vitesse de remboursement.

Par ailleurs, il est fortement recommandé de choisir une mutuelle disposant d’un réseau de professionnels proposant des tarifs acceptables. Il faudra se servir à cet effet des secteurs de tarification des médecins. En cas de doute, il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur. Cela permettra de faire le meilleur choix possible en prenant en compte tous les éléments précités.

ARTICLES LIÉS