Les nouvelles technologies de la finance et leur impact sur les entreprises

Le système financier remplit plusieurs fonctions importantes. Tout comme la fourniture des systèmes de paiement, les méthodes de partage des risques, etc. Par ailleurs, les acteurs des fonctions financières adoptent des nouvelles technologies pour révolutionner le secteur. Quelles sont alors ces nouvelles technologies ? Et quels sont leurs impacts ? Retrouvez les éléments de réponse au travers de cet article !

Les différentes nouvelles technologies de la finance

Dans ce domaine, nous observons des milliers de technologies nouvelles. En premier lieu, nous pouvons citer les chatbots conversationnels. Existant depuis des décennies, les chatbots gagnent actuellement en popularité. Certaines études révèlent que ces robots gèrent à présent plus de 85 % des interactions entreprise-client.

A lire en complément : Pourquoi faire une formation en management ?

Les fournisseurs des services financiers pourront se servir de ces alternatives conversationnelles pour procurer aux clients des expériences humanisées. À partir de la base de donnée existante, ces robots conversationnels fournissent aux requêtes des clients des réponses sur mesures.

A lire en complément : Assurer les entreprises classées ICPE avec TCA Assurances

En second lieu, l’IA qui couvre plusieurs aspects de secteur des services financiers. Avec ses capacités cognitives élevées et informatiques, elle aide les structures financières à gérer les risques. Mis à part ceci, elle sert à identifier les modèles de données qui favorisent la prise de décision avec une intervention minimale humaine. Non seulement ceci, les consommateurs pourront aussi personnaliser leurs produits et les services financiers.

Quels sont les impacts sur les entreprises ?

Évidemment, les nouvelles technologies de la finance impactent les entreprises. Prenons le cas du risque stratégique. Le potentiel rapide de dégroupement des établissements bancaires au détriment des FinTechs non bancaires offrent des services hyper innovants. En outre, ces derniers sont bien adaptés aux demandes des clients. Ceci augmente le risque qui pèse sur la rentabilité des établissements financiers. Actuellement, il y a une dégradation des revenus causée par la perte des relations clients directes. Il y a aussi le manque d’anticipation et la diminution des marges qui causent cela. En fait, ceci peut entraver la capacité à travers les futurs cycles des acteurs historiques. Alors, ces structures bancaires seront obligées de compenser la baisse de leurs bénéfices. Tout en lançant les activités plus risquées tout comme l’octroi des crédits.

De surcroît, il y a encore les risques opérationnels. Dans ce cas, notez la dimension systémique. Le boom de la technologie financière peut renforcer les interdépendances informatiques entre les infrastructures de marché et les acteurs du marché. Dans ces conditions, il y a les problèmes informatiques qui se transforment en crise systémique, précisément si les acteurs dominants octroient tous les services. Notez bien que la présence des sociétés de la technologie dans le domaine bancaire a augmenté la complexité du système.

ARTICLES LIÉS