Le LOA, une solution pour acheter une voiture sans apport ?

La location avec option d’achat est une solution en plein développement, qui permet aux automobilistes d’acheter un véhicule de façon simplifiée.

Elle offre à l’automobiliste la possibilité de louer un véhicule pendant un certain temps, et de l’acheter par la suite si la voiture lui donne satisfaction.

A lire en complément : Pourquoi former vos équipes au management ?

Une solution qui peut permettre aux automobilistes de maitriser au mieux leur budget et de tester sur une longue période le véhicule qu’ils souhaitent acheter

La LOA, qu’est-ce que c’est ?

La LOA, ou location avec option d’achat, a été longtemps connue sous le nom de leasing. Ce système permet aux automobilistes de louer un véhicule sur une période qui va en moyenne de vingt-quatre à soixante-douze mois mais qui peut aller jusqu’à cinq ans.

A lire en complément : Lancez votre entreprise d'impression textile en 8 étapes

L’automobiliste verse un loyer mensuel au propriétaire du véhicule, qui peut être la banque, l’établissement de prêt, ou le concessionnaire qui a opéré à la vente de la voiture.

L’assurance automobile sera à votre nom et il vous appartiendra d’y souscrire en faisant des devis auprès de plusieurs compagnies pour trouver l’offre la moins chère ; de même, la carte grise sera également éditée à votre nom, mais votre statut de locataire de la voiture sera clairement indiqué.

A la différence de la LLD (location longue durée), l’automobiliste a la possibilité d’acheter le véhicule à la fin de la location.

C’est ce que l’on appelle le droit d’option. L’automobiliste peut choisir de le lever ou non.

Quels documents prévoir pour un contrat LOA ?

Comme tout crédit, la signature d’un contrat en LOA nécessite un certain nombre de formalités administratives, et la constitution d’un dossier contenant les pièces suivantes :

  • Votre dernier avis d’imposition pour connaître votre situation financière réelle
  • Une copie recto verso de votre justificatif d’identité
  • Une attestation de domicile ou une quittance de loyer datant de moins de trois mois
  • Vos trois derniers bulletins de salaire, afin de vérifier le taux d’endettement possible pour l’automobiliste
  • Il est aussi possible que l’entreprise vous réclame vos trois derniers relevés bancaires.

 Quelles mentions sur un contrat de leasing ?

Certaines mentions doivent impérativement apparaître sur un contrat de leasing, sous peine que le contrat soit nul et non avenu.

  • Désignation précise de l’automobile qui a été louée ;
  • Prix d’origine de la voiture
  • Durée précise du contrat
  • Valeur de rachat du bien (en cas de LOA)
  • Montant des mensualités
  • Limite de kilométrage
  • Montant du dépôt de la garantie

D’autres options peuvent apparaitre selon les établissements concernés.

Les avantages d’un contrat en leasing

Le leasing présente des avantages incontestables par rapport à un crédit classique ; ainsi, il permet à un automobiliste de tester sur une durée significative les avantages d’un véhicule et de décider de son achat en connaissance de cause.

En revanche, il comporte certains inconvénients : ainsi, il appartient à l’automobiliste de prendre en charge les frais de gestion de son véhicule. Par ailleurs, la location d’un véhicule en LOA est fortement déconseillée aux automobilistes qui circulent sur des distances significatives : en effet, le nombre de kilomètres à parcourir est relativement limité. Le dépassement de cette limite peut rapidement revenir très cher à l’automobiliste.

Les inconvénients de la LOA à connaître avant de signer

Comme toute solution de financement, la location avec option d’achat (LOA) présente aussi des inconvénients à connaître avant de signer un contrat. Le locataire est tenu de prendre en charge les frais liés à l’entretien du véhicule loué. Cela comprend notamment les révisions et autres interventions mécaniques nécessaires pour maintenir le véhicule en bon état.

Si le locataire décide de ne pas exercer son option d’achat au terme du contrat, il devra payer des frais supplémentaires correspondant aux kilomètres parcourus pendant la durée de la LOA ainsi qu’à l’état du véhicule lorsqu’il sera restitué. Pensez à bien vérifier la durée du contrat s’il souhaite éviter ces coûts supplémentaires.

D’autre part, contrairement à un crédit classique où une fois que toutes les échéances ont été payées, l’emprunteur devient propriétaire définitif du bien financé sans avoir besoin d’exercer une quelconque option d’achat ni même aucun droit antérieur ou postérieur ; dans le cadre d’une LOA, il faudra s’acquitter soit de la levée finale qui permettra alors au client acquéreur après règlement de tous ses loyers dus de l’intérêt financier, soit du rachat total qui regroupe les sommes versées jusque-là plus celles à venir pour atteindre la valeur résiduelle prévue contractuellement comme prix fixe final.

Pensez à bien réfléchir avant de vous engager dans un contrat de LOA. Effectivement, bien qu’elle puisse être une solution intéressante pour certains profils d’emprunteurs, la location avec option d’achat n’est pas adaptée à tout le monde.

Comment choisir entre LOA et crédit auto classique ?

Le choix entre la LOA et le crédit auto classique dépend de plusieurs facteurs. Tout d’abord, la durée pendant laquelle vous souhaitez garder votre voiture est un élément important à prendre en compte. Si vous comptez changer régulièrement de véhicule (tous les deux ou trois ans), la LOA peut être une solution intéressante car elle permet de renouveler facilement son contrat tous les mois au terme du bail initial.

En revanche, si vous avez l’intention de conserver votre voiture pendant plus longtemps, le crédit auto peut s’avérer plus avantageux sur le long terme puisque vous êtes propriétaire dès l’acquisition du bien financé grâce aux fonds prêtés par l’établissement bancaire auprès duquel vous avez souscrit ledit financement.

Le montant des mensualités constitue aussi un critère important. Si vous disposez d’un budget serré et que vous n’avez pas les moyens d’emprunter une somme importante pour acheter une voiture neuve ou récente, alors la LOA peut être une solution adaptée : avec cette formule locative, il est possible d’accéder à un modèle haut-de-gamme sans avoir besoin de débourser autant qu’un emprunteur ayant recours au traditionnel crédit automobile.

Il faut savoir que dans le cas précis où ces sommes sont limitées, si celle-ci ne dépasse pas quelques milliers d’euros, surtout pour ceux dont les revenus sont modestement élevés et/ou instables voire irréguliers faisant obstacle à toute approbation définitive par un organisme financier sérieux tel qu’une banque, le crédit peut être plus avantageux car il permet de financer l’intégralité du véhicule. Toutefois, si vous disposez d’un apport personnel conséquent et que vous souhaitez acheter une voiture neuve ou presque neuve, le crédit auto classique peut s’avérer plus compétitif en termes de coût total.

N’hésitez pas à comparer les offres des différents organismes financiers pour trouver la solution la plus adaptée à votre situation personnelle et professionnelle. Prenez notamment garde aux taux d’intérêt proposés qui peuvent varier considérablement selon les prestataires bancaires, mais aussi au montant total du crédit ainsi qu’aux frais annexes tels que ceux liés à l’assurance emprunteur.

ARTICLES LIÉS