Qu’est-ce qu’un local d’activité ?

Dans le monde de l’immobilier, il existe une grande variété d’immeuble qu’il est important de ne pas confondre avec des locaux résidentiels ou autres bâtiments. C’est notamment le cas du local d’activité qui n’a rien à voir avec ceux cités en amont, car présentant des caractéristiques différentes et des avantages certains pour l’investisseur. Lisez cet article pour en découvrir plus !

Un local d’activité : qu’est-ce que c’est ?

Ce type de local représente un bâtiment ou une partie d’un bâtiment au sein duquel s’exerce une activité artisanale, commerciale ou une production réduite industrielle. Il est généralement de taille moyenne ou grande et possède des accès poids lourds et aussi des équipements industriels. Il s’agit notamment d’un lieu dans lequel les activités sont multipliées. Un local d’activité peut abriter des activités de fabrication, de transformation, d’extraction et aussi de réparation.

A lire aussi : Quelles solutions pour défiscaliser ?

C’est donc un espace qui prend en compte tous les aspects fonctionnels pouvant faciliter la pratique de l’activité qui doit s’y dérouler. A regarder à son aspect commercial, il portera plutôt sur une distribution légère plutôt que sur un vaste entrepôt commercial par exemple. Il faut également noter que, ce type de local se décline notamment en boutiques, en magasins, en bureaux ou encore en petits entrepôts. Si vous recherchez un local d’activité, vous pouvez vous référer à des experts comme City&You.

Comment acquiert-on un local d’activité ?

Si vous désirez investir dans ce type de local, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez soit en acheter un, soit opter pour une location. La première option représente un pari sur le long terme et sera forcément plus onéreuse pour vous. C’est une option qui est plutôt recommandée aux entreprises connaissant déjà une certaine stabilité ou aux investisseurs aguerris.

A lire également : Bail emphytéotique : définition

Si ce n’est pas le cas pour vous, le mieux est de partir sur la location d’un local d’activité. Vous aurez donc moins de risque à prendre vis-à-vis de votre entreprise. Mais en tant qu’investisseur vous serez gagnant en achetant.

Qu’il s’agisse d’un achat ou d’une location, les tarifs pour un tel local, varient en fonction de l’emplacement de ce dernier, de la dimension de l’espace commercial, du potentiel qu’il présente, mais aussi de sa situation géographique.

Investir dans un espace d’activité : les avantages

Le premier avantage, est qu’un tel investissement se présente comme sécurisé. Dans le cas d’une location, ce sont des contrats longue durée que les investisseurs signent avec leurs locataires pour un local d’activité. Ces contrats se présentent sous la forme d’un bail « 3-6-9 », valable pour une durée de 9ans, et les locataires ne peuvent le rompre. Par contre, si la rupture n’est pas possible, ils peuvent opter pour une résiliation tous les trois ans sous réserve d’un préavis d’une durée de 6 mois.

Aussi, la majeure partie des dépenses relatives au local peuvent être à la charge du locataire. La personne considérée comme l’investisseur ou le propriétaire du local, peut se retrouver dispensée du payement de certains frais. Il s’agit notamment des frais d’entretien du local d’activité, ou encore des impôts locaux.

De plus, contrairement à un investisseur dans l’immobilier résidentiel, qui pourrait faire face à un mauvais entretien de ses locaux, celui qui opère un investissement dans le type de local en question ici peut être tranquille. En effet, vu qu’il s’agit de l’image de leur entreprise, les locataires n’ont pas vraiment d’autres choix que d’en prendre soin.

Toujours en comparatif de l’immobilier résidentiel et de l’immobilier professionnel, si dans le premier cas, il est possible de faire face à des impayés de loyer, cela est un peu plus rare en ce qui concerne le local d’activité. Vu que le bail est lié à son fonds de commerce, le locataire, s’il ne veut pas risquer de voir son entreprise se retrouver en redressement ou en liquidation judiciaire, comprend qu’il ferait mieux de régler son loyer tel que l’exige la loi.

Comment fixer le loyer d’un local professionnel ?

Comme évoquer plus haut, si vous êtes propriétaire d’un tel local et que vous le mettez en location, vous pouvez être certain de percevoir régulièrement et ce pendant au moins trois ans, des loyers de la part des entreprises locataires. Votre local d’activité vous générera donc des revenus sûrs pendant toute la durée du bail.

Concernant ces revenus réels, tout dépend du prix du loyer. Plusieurs critères entrent en ligne de compte pour la fixation de ce dernier. Il s’agit de la superficie du local, de la ville, de la commune ou encore de la région où il est implanté, de son emplacement géographique, plus précisément le quartier où il se trouve, mais aussi de l’activité professionnelle du locataire. Peuvent également être considérés, la durée du bail, la qualité de la signature, et l’état du local d’activité lors de la signature du bail.

L’année de construction du local et l’aspect général du bâtiment sont également susceptibles d’avoir un impact sur le prix à fixer. Il est également important de notifier que, les loyers ici varient en fonction du prix au m2.

En termes de rendement, celui-ci en immobilier professionnel est en général plus élevé que dans l’immobilier résidentiel. Toutefois, le rendement annuel connaît une estimation différente en fonction de la taille des villes où se trouve le local. Ainsi, le rendement annuel peut en moyenne être estimé entre 4% et 6% pour un local d’activité dans les grandes villes. Par contre, dans les villes moyennes, il se situe entre 7% et 9%.

En fait, la rentabilité d’un tel local est fonction du prix auquel il a été acquis par l’investisseur et du montant du loyer brut annuel.

ARTICLES LIÉS