Entreprise de transport de colis : montez votre propre entreprise !

Envisagez-vous de monter votre propre entreprise de transport de colis ? Cela n’est pas aussi facile qu’on peut le penser à priori. En effet, la création d’une telle entreprise vous oblige à remplir un certain nombre de formalités indispensables. Seulement, vous auriez besoin de savoir vous y prendre afin de mener à bien ce projet. Vous devez réaliser plusieurs démarches administratives et même techniques. Dans cet article, vous découvrirez les secrets pour réussir votre projet.

Monter une entreprise de transport de colis en 4 étapes

Avant d’entamer les premières démarches auprès des institutions financières et juridiques, assurez-vous de constituer un bon dossier.

A voir aussi : Qui paie les frais de gestion du syndic ?

1- Le business plan

C’est grâce à votre business plan que vous réussirez à accrocher vos potentiels investisseurs et collaborateurs. Vous n’avez donc pas le droit de lésiner sur la question. Pour ce faire, présentez clairement votre projet avec les mentions : nom du projet, nature juridique de l’entreprise, identité des membres, logo et toutes les autres informations.

Ensuite, effectuez une étude de marché afin de calculer les chances de réussite de votre projet et d’identifier la clientèle cible, d’une part. D’autre part, analysez l’ampleur de la concurrence sur le marché pour mieux évaluer vos forces, vos faiblesses et éventuellement les menaces ou risques futurs. Par ailleurs votre business plan doit inclure les ressources dont vous disposez, celles dont vous aurez besoin et les stratégies que vous êtes prêt à mettre en place pour la réussite du projet.

A lire également : Immobilier : comment faire des économies d'énergie dans son nouveau logement ?

2- L’attestation de capacité professionnelle de transport

colis

La création d’une entreprise de transport de colis est obligatoirement soumise à l’obtention d’une attestation de capacité professionnelle. Ainsi, vous devez adresser à la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement ; DREAL, une demande précédée de formations et d’examen que vous devriez préparer à l’avance avec l’aide d’un professionnel agréé.

Après cette étape il vous sera demandé un dépôt de garantie bancaire compris entre 2700 € pour les véhicules légers et 14 000 € en tout, pour les transports poids lourds. L’objectif de cette démarche est  de prouver la capacité financière de votre entreprise.

3 – L’obtention de la licence de transport intérieur

C’est une licence qui est renouvelée tous les dix ans et dont l’obtention est obligatoire pour exercer vos activités de transport de colis sur le territoire. La demande de la licence de transport intérieur est subordonnée à la présentation de la garantie financière et de l’attestation de capacité professionnelle de transport.

Par ailleurs, des conditions additionnelles comme la capacité juridique de l’entreprise et le siège social, sont également prises en compte. Ce n’est qu’après tout ceci que vous pourriez enfin effectuer l’enregistrement et l’immatriculation de l’entreprise au CFE et lancer vos activités.

4- Le lancement de l’entreprise

À partir de l’enregistrement de votre entreprise de transport de colis au CFE, celle-ci jouira d’une personnalité morale vous permettant de démarrer vos activités à proprement parler. Mais pour vous faire connaître sur le marché, vous devez lancer une stratégie de communication et de commercialisation basée sur le networking et l’usage des canaux digitaux.

ARTICLES LIÉS