Système de prévoyance suisse : l’essentiel du 3e pilier

Quand vous êtes habitué à la belle vie, un départ à la retraite qui n’est pas bien anticipé peut constituer un choc. Voilà une des principales raisons qui peuvent vous pousser à souscrire un contrat 3e pilier. Focus sur ce système de prévoyance suisse dans notre article.

Pourquoi souscrire un 3ème pilier en Suisse ?

A lire en complément : Où investir en 2021 Île-de-france ?

La Suisse est connue pour son niveau de vie parmi les plus élevés au monde. Cependant, il n’est pas toujours facile de garder cette haute qualité de vie une fois que vous partez à la retraite. Le fait est que l’AVS et la prévoyance obligatoire ne parviennent qu’à couvrir généralement 60% du dernier salaire. Naturellement, ce n’est pas suffisant pour assurer une « vie normale ». Le 3ème pilier permet de préparer une retraite paisible, mais pas uniquement.

Profiter de la réduction d’impôts

Le 3e pilier est l’un des rares moyens qui vous permettent de réduire vos impôts. Un 3e pilier 3A peut vous faire économiser entre 20 à 40% d’impôts sur le revenu. Étalées sur de nombreuses années, de telles économies ne peuvent qu’être bénéfiques pour vous.

A lire aussi : Quel est l'investissement le plus sûr ?

Financer des projets de vie

Tout au long de votre vie, plusieurs projets importants peuvent nécessiter un budget assez conséquent. L’avantage de disposer d’un 3e pilier est que vous avez un capital plus ou moins accessible dans lequel puiser ou un patrimoine à léguer à votre descendance.

L’acquisition d’un bien immobilier

Pour accéder à la propriété d’une résidence principale, vous pouvez souscrire à une hypothèque. Par contre, pour se voir accorder cette hypothèque par une banque, il est essentiel de disposer d’un 3ème pilier.

Une assurance pour les proches

Le fait de disposer d’un 3e pilier vous permet de mettre vos proches à l’abri du besoin et des aléas de la vie. C’est le cas par exemple avec la souscription à une assurance décès qui donne un droit de succession aux membres de votre famille.

Le 3e pilier 3B : pour une meilleure souplesse de gestion

Le 3e pilier 3B est également appelé 3e pilier libre. Vous pouvez le voir comme une sorte d’épargne au capital duquel vous pouvez avoir accès assez librement. Ce type de contrat vous permet de choisir le montant de vos cotisations, l’échéance du contrat, etc. Par contre, il est à souligner que le capital d’un 3e pilier 3B est soumis à l’impôt sur la fortune. Il n’est pas toujours facile de décider sur le type de 3e pilier à souscrire. Raison pour laquelle il est très important de se fier aux experts comme mon-3emepilier.ch.

Le 3e pilier 3A : le plus d’avantages fiscaux

Le 3e pilier 3A est la formule la plus encouragée par l’État. Même si la constitution d’un 3e pilier n’est en rien obligatoire, cette forme d’épargne est quelque peu contraignante. Sauf cas de force majeure, le contrat souscrit auprès de la banque dure jusqu’au départ à la retraite du salarié. Le rachat de capital vous coûtera assez cher si jamais vous devez résilier le contrat en cours de route. Le 3e pilier 3A ou lié ne vous donne pas ainsi assez de liberté. Par contre, c’est cette forme de contrat qui vous permet de bénéficier du plus d’avantages fiscaux.

ARTICLES LIÉS