Reconversion professionnelle : les conseils pratiques pour la réussir

La reconversion professionnelle est une démarche très importante consistant à changer de métier ou de statut ou bien de vocation professionnelle à un moment de sa vie. C’est un phénomène très tendance actuellement, car en France sur 10 actifs, 6 parmi eux ont déjà vécu une reconversion professionnelle. Toujours en France, il y a 32 % de travailleurs qui souhaitent changer d’orientation dans les 3 prochaines années. Si vous aussi, vous souhaitez changer de carrière, voici nos conseils pour réussir votre reconversion professionnelle.

Agir au bon moment

Vous vous demandez peut-être pourquoi les gens changent de métier. Eh bien, il y a sûrement une bonne raison. En effet, une reconversion professionnelle vous permet de vous épanouir pleinement sur le plan professionnel, mais grâce à ce grand changement dans votre vie, vous allez comprendre si tel ou tel travail est fait pour vous ou non. Vous allez trouver du sens dans ce que vous faites. Bref, vous allez comprendre pourquoi vous êtes passé par telle ou telle étape de votre vie.

A lire en complément : Le devoir de conseil en assurance

Mais pour que votre reconversion professionnelle puisse être réussie, vous devez agir au bon moment. Si vous l’abordez avec nonchalance, vous allez vous créer plutôt des problèmes que des opportunités de carrière. Étant donné qu’une reconversion professionnelle demande du temps, de l’argent, mais surtout d’une bonne réflexion et de la recherche hautement qualifiée, vous devez tâcher de procéder à cette étape seulement si vous disposez des moyens pour y parvenir.

Sachez que 93 % des Français ont déjà pensé changer de travail, mais seulement 28 % ont osé franchir cette étape. Et on les comprend. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une reconversion professionnelle ne doit pas se faire sur un simple coup de tête. Ce n’est pas que votre employeur vous fait des pressions ou que vous avez tout simplement envie de déménager que vous allez prendre cela comme bonne excuse pour changer de boulot. NON ! Vous avez tout faux.

A découvrir également : Immobilier : comment défiscaliser à Lille ?

Si vous ne savez pas encore par où commencer, attendez alors que le bon moment se présente à vous avant de vous reconvertir professionnellement. Si vous souhaitez avoir des modèles de CV en ligne, adaptés à diverses situations, cliquez sur ce lien.

Comprendre vos motivations

Si vous êtes enfin prêt à passer par cette étape, essayez par la suite de comprendre vos propres motivations. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions.

Essayez de répondre à ces questions si vous le pouvez :

  1. Pourquoi avez-vous envisagé de changer de métier ?
  2. Pourquoi pensez-vous que votre métier actuel ne vous convient pas (si c’est la réponse à la question 1) ?
  3. Qu’est-ce qui vous a donc démotivé dans votre actuel métier (ambiance, salaires, collègues, supérieur, mode de travail, etc.) ?
  4. Vos relations avec vos supérieurs hiérarchiques sont-elles tendues ? Si oui, pour quelle raison ? La faute revient-elle à vous ?

Si vous avez toutes les réponses à toutes ces questions et que la plupart ont un rapport avec votre poste actuel, vous avez tout à fait raison de décider de changer de poste ou d’entreprise. Par contre, si vous n’avez aucun problème avec votre supérieur hiérarchique et avec tous les autres employés, envisagez plutôt de faire une demande d’évolution de poste au sein de la même société. Si la réponse est favorable, inutile de chercher ailleurs.

Faire un bilan

Après avoir étudié le bon moment pour votre reconversion professionnelle et après avoir su vos réelles motivations pour cela, essayez dans ce cas de faire un bilan. C’est primordial. Un bilan de compétences vous permettra d’identifier vos compétences, votre savoir-faire et savoir-être, vos aptitudes professionnelles, vos motivations actuelles, etc. Tout ceci est important pour la réussite de votre projet.

Normalement, le bilan de compétences doit être réalisé par un consultant spécialisé, mais si vous manquez les moyens de faire appel à lui, vous pouvez très bien vous y former. La rédaction du bilan de compétences se déroule en 3 étapes distinctes. La première phase est destinée pour définir vos propres besoins professionnels. La seconde dite phase d’investigation est consacrée pour cerner vos motivations ainsi que vos compétences et vos atouts. Et la dernière étape qui est la phase de conclusion est conçue pour votre plan d’action.

En fin du bilan, le consultant devra vous émettre un rapport écrit détaillant ces 3 phases. Il est donc très important que vous sachiez bien choisir votre prestataire. Si vous souhaitez, et s’il est vraiment professionnel, il doit pouvoir vous recevoir pour un entretien individuel pour tout vous expliquer en détail. Il doit faire de son mieux pour que vous soyez plus à l’aise pendant votre dialogue. Il doit pouvoir constater votre problème, s’il y en a, ou le blocage qui vous empêche de réussir votre reconversion professionnelle.

L’idéal est de choisir un centre de consultance près de chez vous ou de votre lieu de travail. Et avant chaque séance, préparez des questions à lui poser et faites-lui part de vos envies et de vos projets pour qu’il puisse vous aider dans leur réalisation.

Découvrir l’environnement et le métier

Avant de vous lancer dans la reconversion professionnelle, il est très important que vous rassembler toutes les informations concernant l’environnement socio-économique du nouvel emploi que vous convoitez. Renseignez-vous au maximum, car si vous refaites la même erreur, il se peut que vous soyez plus déçu de votre choix.

Si vous n’avez pas encore choisi l’entreprise à intégrer, faites une longue recherche sur toutes celles qui proposent le même poste et faites la comparaison des offres existantes. Chaque détail compte pour réussir votre reconversion professionnelle. Si vous avez le temps, prenez le temps d’organiser des rencontres avec des professionnels du secteur afin de connaître les avantages et les inconvénients de tel ou tel poste ou de telle ou telle entreprise afin de peser le pour et le contre.

Se former

Enfin, la toute dernière étape par laquelle vous devez passer avant de vous reconvertir professionnellement est la formation. Les formations sont très importantes dans une candidature. La Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE ne suffit pas. Elle permet seulement de trouver une équivalence à vos compétences et à vos qualifications.

Lorsque vous vous formez, vous approfondissez vos compétences et vos qualités professionnelles, et vous vous ouvrez vers de nouveaux horizons en acquérant de nouvelles compétences. Si vous souhaitez suivre de longues formations dans le domaine de votre choix, vous avez droit au Congé individuel à la Formation ou au CIF. Vous pouvez en demander auprès de votre employeur.

La prise en charge du CIF est d’environ 1 an maximum et de 1 200 heures à temps partiel. C’est l’outil le plus adapté pour réussir votre reconversion professionnelle, c’est pourquoi il peut être difficile de l’obtenir. Mais cela dépend uniquement de votre employeur actuel. Si malheureusement il vous le refuse, vous avez encore une autre option : votre Compte Personnel de Formation ou CPF pour suivre des formations plus courtes.

ARTICLES LIÉS