Qu’est-ce que l’accessibilité podotactile ?

En BTP, plusieurs normes régissent la construction de lieux publics tels que les Établissements Recevant du Public (ERP), afin d’optimiser l’expérience des visiteurs. Au nombre de ces normes figure l’accessibilité podotactile : elle permet l’accueil dans ces ERP des personnes mal et non voyantes grâce aux clous podotactiles. Ces clous se présentent sous différentes formes et leur principal rôle est d’attirer l’attention des malvoyants dans les zones à risques.

L’accessibilité podotactile : qu’est-ce que c’est ?

L’accessibilité podotactile est un système mis en place dans les ERP pour faciliter leur accès aux malvoyants. Elle consiste à disposer des clous podotactiles à des endroits spécifiques. Ces clous servent d’une part à attirer l’attention des malvoyants et d’autre part au guidage dans les établissements. À titre d’exemple, on peut voir sur easytactile.fr une large gamme de produits podotactiles (dalles, clous…) de qualité.

A découvrir également : Assurance-vie : une collecte nette d'1 milliard d'euros en mars 2021

Les clous podotactiles sont des structures disposées à la surface du sol et identifiables au toucher par le pied ou par la canne blanche. Ils peuvent être disposés en haut des escaliers ayant plus de trois marches, devant les ascenseurs, sur les quais de transport en commun ou sur le trottoir au niveau du passage pour piétons. Ces endroits spécifiques sont pour les malvoyants des zones à risques. Le rôle des clous est donc d’éveiller la vigilance face aux obstacles.

Comment assurer l’accessibilité podotactile dans les ERP ?

Dans les Établissements Recevant du Public, l’accessibilité podotactile est assurée par les clous et bandes podotactiles disposés comme l’exigent les normes. Il existe différents types de clous podotactiles suivant leur utilisation en intérieur ou en extérieur avec des normes de mise en place bien précises.

A lire en complément : Quelle assurance auto choisir pour une voiture sans permis

accessibilité podotactile

Types de clous podotactiles

Il en existe deux sortes : les clous podotactiles à coller (encore appelés plots podotactiles) et les clous podotactiles à visser (également appelés clous podotactiles à sceller).

  • les clous podotactiles à coller ont une surface inférieure plane. Comme l’indique leur nom, ils sont disposés à l’aide de colle adaptée au type de sol recevant les clous ainsi qu’au matériau de fabrication des clous. Il existe différents types de colles : colle bicomposant, polymère, monocomposant, méthacrylate… Les clous podotactiles à coller sont plus adaptés pour l’intérieur d’un bâtiment parce qu’ils sont personnalisables et facilement remplaçables.
  • les clous podotactiles à visser ont sur leur surface inférieure une vis à introduire dans un trou, même si certains modèles moins répandus disposent plutôt d’un trou à visser sur une vis. Ces types de clous ne nécessitent donc pas l’usage de colle pour leur mise en place. Aussi, ils sont plus adaptés aux surfaces extérieures, car ils sont plus rigides et plus solides. C’est d’ailleurs ce qui leur permet de faire face efficacement aux conditions extérieures.

Par ailleurs, les clous podotactiles sont fabriqués dans plusieurs matériaux et également en différentes couleurs. Selon vos exigences, il en existe en métal, en bois et en plastique.

Normes et règlementations des clous podotactiles

L’accessibilité podotactile a pour principal objectif l’éveil de vigilance des malvoyants pour les prévenir d’un danger imminent. Les clous podotactiles sont placés dans les ERP suivant une norme bien définie :

  • en dehors des endroits spécifiques cités plus haut, il est formellement interdit de placer des clous podotactiles : cela est considéré comme une fausse alerte qui n’aide pas les malvoyants ;
  • les clous ou plots podotactiles sont régulièrement espacés et placés parallèlement à l’escalier, à l’ascenseur ou à la route ;
  • la largeur d’une bande de clous est de 40 cm au minimum afin qu’ils soient détectables et perceptibles à la canne blanche ou aux pieds ;
  • la couleur des clous doit contraster avec celle du sol et de l’environnement immédiat afin d’être perceptible pour les malvoyants ;
  • les clous doivent être antidérapants et non gênants pour la mobilité des malvoyants ;
  • les clous sont placés rigoureusement à 50 cm de l’obstacle afin d’éviter les surprises désagréables.

Mise en place des clous podotactiles

Les clous podotactiles peuvent être installés de deux façons différentes. Pour placer les clous podotactiles à coller, il suffit d’appliquer la bonne qualité de colle à l’endroit approprié. Ensuite, à l’aide d’un gabarit de pose, il faut placer les plots podotactiles les uns après les autres et enfin vous retirez le gabarit.

Pour les clous podotactiles à visser, il faut placer le gabarit de pose à l’endroit marqué et l’immobiliser. Après avoir percé les trous destinés à recevoir les clous podotactiles, retirez le gabarit, nettoyez l’espace. À l’aide d’un tournevis ou d’un marteau, vous allez ensuite enfoncer tout le pied des clous.

ARTICLES LIÉS