Pourquoi avoir recours à la finance comportementale 

En matière d’investissement, il est de la volonté de tout investisseur d’éviter les pertes considérables. De ce fait, plusieurs moyens sont employés pour mieux comprendre le marché et ses divers mouvements. Parmi ceux-ci figure la finance comportementale. Intéressante à bien d’égards, elle se révèle un outil formidable pour comprendre les préférences des investisseurs. Voyons de plus près de quoi il s’agit.

Qu’est-ce que la finance comportementale ?

La finance comportementale est une discipline en plein essor depuis une trentaine d’années. À la frontière entre la psychologie, les neurosciences et les sciences sociales, cette discipline s’inscrit dans le prolongement de la théorie financière moderne, construite sur la rationalité des individus.

A découvrir également : Comment gagner de l'argent avec 20.000 euros ?

En effet, la finance comportementale vise à montrer comment les biais humains, qu’ils soient cognitifs ou sociaux peuvent affecter les décisions des investisseurs. Autrement dit, elle modélise la psychologie de l’investisseur afin de mieux cerner sa décision dans une situation donnée.

La finance comportementale constitue depuis des lustres un outil d’un grand secours dans le secteur financier, car elle permet de définir le profil d’un investisseur. Pour son efficacité, il est cependant nécessaire de faire recours à un outil perfectionné comme ceux développé sur https://neuroprofiler.com.

A découvrir également : Où trouver le meilleur taux de change à Marrakech ?

La finance comportementale, une solution pour appréhender les investisseurs

Contrairement aux questionnaires papiers autrefois établis pour connaître les attentes des investisseurs, la finance comportementale met en jeu différents outils qui favorise l’appréhension de l’investisseur. En accord avec la réglementation mifid 2 qui vise la protection de l’investisseur et du client, c’est une véritable solution qui permet à tout promoteur de proposer des produits adaptés aux attentes des investisseurs.

Étant avant tout des êtres humains, il est clair que ceux-ci ne peuvent pas toujours agir avec logique et raison. Cela dit, la finance comportementale va permettre de tirer profit de l’influence des émotions sur les agissements de l’investisseur afin de mieux les exploiter et les écarter des analyses. Ce faisant, les décisions qui seront prises par l’investisseur seront réellement adéquates.

La finance comportementale, une solution pour faire face au mouvement du marché

Le marché de l’investissement n’est pas statique. Il connaît des hausses et des baisses. Il est donc important pour tout investisseur de considérer cet aspect afin de garantir le sort des avoirs investis. En effet, ceux-ci sont exposés aux risques d’une perte définitive ou d’une volatilité. À ce niveau, la finance comportementale agit afin de surmonter les hausses et les baisses.

Par exemple, dans un cas de volatilité, lorsque l’investisseur réalise un placement à un moment où les prix s’écartent de leur juste valeur, il a la possibilité d’obtenir un retour sur investissement à long terme. Il va alors, grâce à la finance comportementale, profiter d’une anomalie pour réaliser un plus grand bénéfice.

Neuroprofiler, la solution pour évaluer le profil de l’investisseur

Neuroprofiler est une plateforme qui a mis en place un ensemble d’outils astucieux qui permettent d’évaluer le profil d’un investisseur. Ces outils se présentent sous la forme d’un jeu d’investissement ludique destiné à comprendre la psychologie de l’investisseur et ses attentes.

Grâce à un questionnaire entièrement numérique et personnalisable, la solution de Neuroprofiler réalise un profilage de risque assez rapide pour le conseiller financier. Conforme aux exigences de MiFID 2, elle se révèle une excellente alternative pour permettre aux conseillers financiers de proposer aux clients des produits qui répondent à leurs attentes.

C’est donc un outil réellement avantageux qui va permettre de fidéliser le client, mais aussi de générer davantage de chiffres d’affaires.      

ARTICLES LIÉS