Les meilleurs moments pour assurer son vélo

Pour un propriétaire de vélo, il n’est pas nécessaire de souscrire à une assurance vélo avant de circuler. Cependant, l’utilisation régulière d’un vélo vous expose à de nombreux problèmes comme le vol et les accidents. De ce fait, l’assurance vélo devient utile pour réparer les dommages et intérêts possibles causés par le vélo.  Si l’assurance vélo est importante quel est donc le meilleur moment pour y souscrire ? Afin de mieux vous guider, nous vous ferons découvrir dans un premier temps les différents types de vélos et dans un second temps les moments opportuns pour assurer un vélo.

Quels sont les différents types de vélos ?

Il existe différents modèles de vélos disponibles sur le marché. Chaque modèle de vélo correspond à une activité précise. En effet, même s’il s’agit d’engins à deux roues, certains modèles de vélos sont parfaitement adaptés aux pistes montagneuses. Par contre, d’autres modèles sont mieux adaptés aux pistes de villes.

A voir aussi : Assurance habitation : comment faire des économies ?

Généralement, les vélos sont classés en trois grandes catégories. Vous avez la catégorie des vélos de ville (vélo à assistance électrique, le vélo hollandais, le vélo tout Chemin et le vélo cargo). Ces différents modèles sont adaptés pour des petites ballades en villes. Aussi, vous avez les vélos couchés et les vélos de route (le vélo Tout Terrain). Ce dernier est l’engin idéal pour les randonnées en montagnes.

A lire aussi : Les différences entre une assurance habitation avec et sans franchise

Quel est le meilleur moment pour assurer son vélo ?

En tenant compte du fait qu’il est quasi impossible de prévoir les risques de vol et d’accident, il serait judicieux d’assurer votre vélo dès son achat. Cette pratique vous permettra d’avoir une garantie en cas de vol. De plus l’assurance vélo indemnise un seul vol de vélo par an, alors vous devriez y souscrire le plus tôt possible.

Par ailleurs, souscrire à une assurance vélo dès son acquisition offre la possibilité au propriétaire d’accéder à des garanties supplémentaires. En réalité, en souscrivant à l’assurance vélo dès son acquisition, vous êtes exonéré des frais d’amende (ces frais sont liés aux non-possessions de la carte verte et sont compris entre 500£ et 4000£). Hormis cet avantage, la souscription dès l’acquisition permet d’obtenir une indemnité proche du prix d’achat en cas de vol. Mais attention, cette règle est applicable si et seulement si le vélo a été volé moins d’un an après achat. Sans oublier que le propriétaire bénéficie d’une assistance permanente et d’un remboursement des accessoires (crevaison de pneu, pertes d’objets…. En cas de collision ou d’agression ayant conduit à la dégradation du vélo, l’assureur peut proposer une réparation ou un remplacement de votre vélo. Tout cela entendant compte de la gravité de la situation.

Toutefois, en cas de désinformation, il peut arriver que les propriétaires de vélos ne souscrivent pas à une assurance vélo dès l’achat. Certes, ces derniers n’auront pas accès aux mêmes privilèges, mais peuvent tout de même limiter les dégâts. Ainsi, pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de souscrire à l’assurance vélo au plus tard 45 jours après l’acquisition. C’est le délai accordé aux propriétaires pour se régulariser. Dans ce cas l’assureur vous offre une couverture vol (valable de 7 h à 21 h) et une indemnité en cas d’accident ou d’agression.

ARTICLES LIÉS