Installation de bornes de recharge électrique en copropriété, tout ce qu’il faut savoir pour choisir son installation 

Pour des raisons économiques et surtout écologiques, de plus en plus de particuliers développent un penchant expressif pour les véhicules électriques. Vous avez aussi suivi la tendance, mais, en tant que copropriétaire. Alors la nécessité d’équiper votre parking d’une borne de recharge est là. Déjà, vous avez le choix de demander une installation individuelle ou convaincre le syndic pour une installation collective. Mais, il reste encore mieux à savoir que vous pouvez découvrir dans ce dossier.

Quel est le cadre législatif de l’installation d’une borne électrique en copropriété ?

borne de recharge
L’article R136-2 des règles de la construction issu du décret de 25 juillet 2011 définit les conditions à suivre par un propriétaire ou un locataire pour installer une borne de recharge électrique. Ce décret recommande essentiellement la mise en place d’un système de quantification pour une facturation individuelle de tout occupant désirant installer une borne de recharge en copropriété. En effet, si rien ne doit empêcher l’installation d’un tel équipement, le respect des exigences techniques afférentes est indispensable pour éviter que tous les copropriétaires paient la facture de recharge d’une seule voiture.

A découvrir également : Punaises de lit : comment s'en débarrasser naturellement 

Les différentes options pour installer une borne électrique en copropriété

voiture électrique
En faisant valoir son droit à la prise, tout copropriétaire ou colocataire peut installer une borne de recharge à ses propres frais dans son parking. Mais il doit se mettre au pas du règlement en la matière qui d’ailleurs a été mis à jour et s’applique à tous les types parkings.

Pour valider son projet, le colocataire est tenu de demander l’accord du propriétaire à travers une lettre avec accusé de réception. Celle-ci doit détailler le projet avec un plan des travaux à entreprendre. En revanche, un copropriétaire aura besoin de mener presque la même démarche, mais en direction du syndic qui décidera de la faisabilité ou non du projet.

A lire en complément : Pourquoi souscrire à l'assurance habitation?

La seconde option regroupe plusieurs acteurs et se traduit par la mise en place d’une infrastructure collective. Elle se révèle certes longue, mais elle a surtout l’avantage d’équiper d’un seul coup l’ensemble des parkings.

Pour ce faire, les copropriétaires financent et confient la gestion du projet à une agence experte comme SoBorne pour l’installation complète du dispositif. Cette agence avec son équipe constituée de plusieurs dizaines d’experts assure l’installation des bornes de recharge collective et les rend accessibles à tous les résidents. Avec ses 10 annexes installées partout en France métropolitaine, elle développe une grande proximité avec sa clientèle.

Les aides pour financer l’installation des bornes de recharge en copropriété

installation borne de recharge
Le coût de l’installation d’une borne à recharge varie extrêmement selon chaque situation. Outre l’achat de la borne elle-même et les dépenses liées à la main d’œuvre, d’autres aspects comme le raccordement peuvent gonfler le coût global si la distance à câbler est longue. Vous pouvez visiter le site https://www.so-borne.fr/ pour en savoir davantage

Fort heureusement des aides émanant de l’état sont disponibles pour prendre en charge, une partie de ces dépenses. Le programme Advenir soutenu par le Ministère de l’Écologie et l’AVERE France est un exemple. C’est une aide complémentaire pour appuyer le déploiement des points de recharge installés dans un logement collectif. Le programme Advenir peut assurer jusqu’à hauteur de 50 % de l’investissement total.

ARTICLES LIÉS