Epargne salariale : quels avantages pour les entreprises et les salariés ?

Bien qu’il ne soit pas très probable que les entreprises françaises connaissent le phénomène de Big Quit, il convient de motiver les salariés. La fidélisation et la motivation des salariés sont cruciales pour la croissance des entreprises. Mais comment vous y prendre ?

L’épargne salariale en quelques mots

Toutes les entreprises peuvent mettre en place un dispositif d’épargne salariale. Ce dispositif, selon les modalités définies dans un accord préalable, permet aux salariés de percevoir une ou des primes. La prime peut être un intéressement ou une participation. Ce sont ces primes qui alimentent le plan épargne du salarié si ce dernier ne décide pas de les percevoir directement. Pour l’entreprise, tout l’intérêt de ces dispositifs réside en la fidélisation et la motivation des salariés. Chaque entreprise est libre de choisir les modalités de redistribution des primes. Les services comme ceux proposés par Essentiel Epsens permettent aux entreprises de définir les modalités des accords d’intéressement et de participation. Ces services offrent également aux entreprises des solutions PEE, PERCO ou de PER adéquates.

A découvrir également : Quelles sont les villes avec le meilleur rendement locatif ?

Les dispositifs de primes qu’une entreprise peut mettre en place

Dès qu’une entreprise compte plus de 50 salariés, la mise en place d’un dispositif de participation est obligatoire. Néanmoins, même sans remplir cette condition, le ou les dirigeants d’une entreprise peut décider de mettre en place des primes. D’une manière générale, il existe deux grandes catégories de dispositif de primes.

Primes individuelles

Ce type de primes permet à l’employeur de récompenser un ou plusieurs salariés. Comme pour toutes les primes, l’objectif premier des primes individuelles est la motivation des salariés. C’est le meilleur moyen de pousser les salariés à se surpasser et à avoir l’esprit de challenge. Ce n’est pas de l’épargne salariale.

Lire également : Quelles sont les meilleures applications pour gérer son budget ?

Dispositif collectif de primes

La participation et l’intéressement font partie des dispositifs collectifs de primes. Il s’agit d’épargne salariale. Si ces dispositifs sont mis en place, ils concernent alors tous les salariés. Les modalités de leur application doivent être clairement stipulées dans l’accord d’intéressement ou de participation.

Comment choisir entre l’intéressement et la participation ?

La participation est une prime basée sur les bénéfices qu’une entreprise a réalisé sur une année. Son montant peut être différent d’une année à une autre et est calculé selon une formule légale. Tous les salariés y ont droit et ils ont la possibilité de choisir de percevoir leur prime directement ou de la verser sur son plan d’épargne salariale. Dans le cas où la prime est versée sur un plan épargne entreprise (PEE), ce dernier n’est accessible qu’au bout de 5 ans. Quant à l’intéressement, il s’agit d’une prime qui est basée sur la performance de l’entreprise. Cette prime n’est pas obligatoire, mais permet à l’entreprise de motiver les salariés pour l’atteinte d’objectifs précis. Les objectifs à atteindre peuvent être un certain chiffre d’affaires, un certain montant de marge brute. Les résultats à atteindre peuvent également être liés à la productivité des salariés, l’atteinte d’une certaine notoriété auprès des clients. Pour les salariés, l’atteinte de ces objectifs signifie de grosses primes versées sur le PEE, PERCO ou PER. Pour l’entreprise, ces deux dispositifs de primes permettent d’atteindre des objectifs visant à améliorer la croissance et la compétitivité de l’entreprise.

ARTICLES LIÉS