Est-ce le moment d’acheter en 2021 ?

2021, l’année du doute, mais…

Après une année aussi imprévisible et chaotique que 2020, nous pouvons facilement comprendre les doutes et les questions de nos clients : 2021 est-il temps d’acheter ? Bien sûr, cela peut également s’appliquer aux ventes.

Difficile de répondre dans un bloc et une manière convaincante !

A découvrir également : Communication d’entreprise : pourquoi opter pour les sacs publicitaires personnalisés ?

Premièrement, les projets ne peuvent être reportés ; par conséquent, par définition, ils doivent être mis en œuvre.

Il est alors nécessaire de distinguer entre la résidence principale, l’investissement secondaire ou locatif.

A lire aussi : Comment placer 40 000 euros ?

Les records de ventes pour 2019 ne seront pas battus en 2020, et la différence peut être estimée à moins 15 ou moins 20 %, ce qui reste un nombre important compte tenu des circonstances.

La nouvelle construction est malheureusement, et pour diverses raisons, tombé lourd et des logements non construits ou non construits finiront par disparaître. Renforcement des conditions d’octroi de crédit immobilier affectera le marché et sera continuer à le faire.

Cependant, nous oublions souvent que les taux d’intérêt sont restés très bas et restent un levier particulièrement important dans la mise en œuvre de son plan d’acquisition.

C’ est pourquoi nous sommes au cœur de ce paradoxe : les tarifs sont toujours très bas mais des conditions d’accès plus restrictives.

… renoncer à votre projet immobilier oublierait que le logement est une propriété résiliente

On l’abandonne ? Non, parce que ça oublierait quelques invariants.

L’ immobilier demeure un actif tangible, résilient et non cyclique évalué à moyen et à long terme. Ce n’est pas un actif comme les autres par rapport aux actions ou à d’autres valeurs monétaires. Les courbes le prouvent : indépendamment de la turbulence, l’immobilier reprend en moins de dix ans, les niveaux précédents. En outre, 2020 ne sera pas l’année de l’effondrement des prix, comme l’ont annoncé certains cassandres. 2021 verra sans aucun doute un phénomène de plateau, mais n’oublions pas que le contexte général du marché se caractérise par une pénurie d’offres locatives en tant qu’acquisitif.

Enfin, l’épargne en France a atteint un niveau record et il serait utile, sinon indispensable, si elle ne revenait pas à l’économie réelle !

Bénéficiez de faibles taux d’intérêt

Si vous souhaitez acquérir votre résidence principale, vous le faites en utilisant les taux bas, qui le demeurent. Votre paiement mensuel sera généralement identique (ou même inférieur) à louer pour un bien similaire. Mobilisez vos économies, si elles sont mal payées, vous la trouverez améliorée au moment de la revente !

Si vous voulez investir, faites-le. Malgré ces limitations, l’effet de levier du crédit demeure un atout important dans la construction d’un actif immobilier, avec la perspective d’un revenu supplémentaire à ce moment de la retraite. S’il vous plaît noter que la demande est énorme, compte tenu de la la pénurie de logements précitée ; elle sera encore plus grande si l’on tient compte des projets d’acquisition échoués : il faut toujours rester d’une manière ou d’une autre !

Il y a un très grand marché pour les logements résidentiels avec un loyer raisonnable, vous devez en profiter. Il est temps de mobiliser une partie de votre épargne qui sera bien mieux payée qu’à la banque !

Donc, oui, il est temps d’acheter autour de vous des conseils d’un professionnel.

ARTICLES LIÉS