Comment obtenir le meilleur taux immobilier ?

L’obtention du crédit immobilier est une étape clé pour concrétiser votre projet immobilier. Il va donc falloir trouver un financement, mais surtout obtenir le meilleur taux pour votre offre. Comment obtenir le meilleur taux pour votre crédit immobilier ?

Négociation d’un prêt immo : quels sont les atouts à mettre en avant ?

Bien des établissements bancaires peuvent vous proposer des crédits pour que vous puissiez devenir propriétaire. Toutefois, il ne faut pas que ce soit à n’importe quel prix. Pour avoir le meilleur taux immobilier, il vous faut vous appuyer sur vos atouts.

A lire également : Tout savoir sur le regroupement de crédits !

Epargne, comptes pas à découvert, apport, quels sont ces éléments qui peuvent aller dans votre sens devant votre banquier ?

Disposer d’un apport personnel conséquent

Ce que craignent le plus les établissements bancaires, c’est de prêter de l’argent à une personne qui ne sera pas dans la capacité de pouvoir les rembourser.

A lire en complément : Crédit Logement : comment ça marche ?

Pour apporter la preuve que ce n’est pas votre cas, il vous faut donc proposer un apport personnel. Pour une banque, cela représente une double sécurité. Tout d’abord, cela démontre votre capacité à pouvoir mettre de l’argent de côté tous les mois. Cela met également en avant le fait que vous êtes prudent, que vous savez anticiper vos dépenses à venir et que vous savez gérer votre budget.

Ensuite, c’est de l’argent qui est immédiatement disponible et qui sécurise l’emprunt que vous allez contracter. En effet, si vous ne parvenez pas à assumer votre prêt bancaire, votre banque pourra au moins compter sur votre apport pour se rembourser d’une partie des frais.

Par conséquent, plus votre apport est important, plus vous êtes en capacité de négocier le meilleur taux immobilier pour votre projet.

Un dossier parfaitement préparé

Pour parvenir à obtenir que votre interlocuteur baisse le taux auquel il va vous prêter de l’argent, il faut qu’il ait confiance en vous. Pour cela, il faut que vous lui fournissiez un dossier qui soit clair et le plus complet possible.

Par ailleurs, il ne faut pas que votre banquier vous court après pour vous demander telle ou telle pièce que vous ne lui avez pas fait parvenir. Si vous lui faites gagner du temps, vous serez davantage en capacité de négocier que si vous l’agacez à ne pas lui fournir les pièces demandées.

Ne pas être à découvert

Cela ressemble à une lapalissade, mais personne ne prête le moindre sous à quelqu’un qui a les poches percées. En clair, avant de décider s’il va vous octroyer un prêt et à quel taux, l’établissement bancaire que vous allez solliciter va regarder si vous êtes régulièrement à découvert ou non.

Si tel est le cas, cela peut-être le signe que vous ne savez pas gérer votre argent, que vos revenus sont trop justes ou que vous dépensez plus que vous ne gagnez. En clair, cela n’a rien de rassurant.

En revanche, si vous avez un compte courant exemplaire et que vous n’avez jamais de soldes négatifs, cela joue en votre faveur. Cela peut être interprété comme le fait que vous gérez votre argent en bon père de famille.

Faire appel à un courtier

Un courtier en immobilier est un intermédiaire entre une personne désireuse d’emprunter et un établissement bancaire. Le rôle du courtier en immobilier est de faire jouer la concurrence de manière à obtenir les conditions les plus avantageuses pour l’emprunteur en devenir. Il négocie généralement la durée de remboursement, les éventuels frais de remboursement par anticipation, mais aussi le taux d’intérêt.

Un tel professionnel peut vous faire économiser plusieurs milliers d’euros sur 20, 25 ou 30 ans. Bien évidemment, faire appel à un tel prestataire a un coût. Cela se chiffre généralement entre 2000 et 4000 €. Malgré cela, cela reste une bonne opération.

Un taux d’endettement de plus 33% pour 2021

En France, il y a une règle qui est imposée par le législateur. Il est impossible de contracter un emprunt dès lors que le taux d’endettement du foyer atteint 33 %. En effet, on estime alors que le ménage n’est plus en mesure de pouvoir faire face à une situation exceptionnelle comme le fait de devoir remplacer son véhicule à l’improviste. Par conséquent, au-delà de 33 %, un foyer peut se retrouver avec de grosses difficultés à rembourser son crédit.

Alors qu’on pensait cette règle immuable, le gouvernement français a fait bouger les lignes, tout du moins temporairement. En effet, afin de relancer l’économie, et en particulier le secteur de la construction immobilière, le gouvernement a décidé de relever la barre des 33 % à 35 %. Cela signifie que de nombreux Français peuvent désormais envisager de devenir propriétaire alors ça leur était impossible il y a encore quelques mois seulement.

Une opportunité à saisir très rapidement, car pour l’instant il n’a pas été précisé jusqu’à quand le taux d’endettement de 35 % est maintenu en lieu et place du traditionnel 33 %.

ARTICLES LIÉS